29-05-2019

A savoir sur les cloisons dans le monde de l’agroalimentaire


Si vous travaillez dans le monde de la restauration et de l’agroalimentaire, vous savez certainement à quel point les normes concernant ce domaine sont strictes. Bien entendu il est normal de surveiller les conditions de stockage de chaque aliment. Voilà donc ce qu’il faut savoir sur les cloisons agroalimentaires.

Quelles cloisons pour le secteur de l’agroalimentaire ?

Comme quoi le monde de la construction ainsi que celui de l’agroalimentaire sont étroitement liés. En effet, les spécialistes du bâtiment savent pertinemment que l’on ne peut pas utiliser n’importe quel type de matériaux pour des locaux destinés à un usage dans le secteur de l’agroalimentaire. Des normes particulièrement strictes et précises entourent chaque matériau utilisé. En général on trouve des cloisons isothermes, des panneaux sandwiches, des panneaux isolants etc.… Bref, des matériaux bien spécifiques afin de répondre aux critères sanitaires de ce type de secteur.

Précisions sur l’agroalimentaire.

Avant de savoir quel type de cloisons utiliser dans le secteur de l’agroalimentaire, il est bon de donner des précisions sur le terme agroalimentaire. Quand on parle de l’industrie de l’agroalimentaire on parle de toutes les actions visant à transformer les aliments et produits issus de l’agriculture et de la pêche en produits destinés à être consommés. En gros, il s’agit de toutes les actions prévues pour transformer les aliments primaires en aliments consommables. Ceci implique forcément qu’il sera nécessaire de prévoir un grand nombre de pièces vouées à ces transformations. Effectivement, dans ce domaine des actions telles que le désossage, la découpe, la création de fromages, la réalisation de plats préparés etc.… sont à prévoir.

Où et quand sont utilisées les cloisons pour le domaine de l’agroalimentaire ?

Au vu du nombre d’actions nécessaires pour réaliser la préparation des aliments à but industriel, il est évident que bon nombre d’obligations seront mises en place afin que toutes ces étapes se passent dans le plus grand respect des normes d’hygiène. Ainsi, des laboratoires spécifiques seront mis en place, de même que des cuisines qui doivent afficher un respect particulièrement pointu de la réglementation, mais aussi des espaces de stockage répondant à des besoins bien spécifiques. Voilà pourquoi les cloisons dans le secteur de l’agroalimentaire ne peuvent pas être choisies n’importe comment. En effet, elles sont les garantes des températures des pièces concernées, doivent être facile à entretenir et à nettoyer et doivent afficher une résistance à bon nombre d’agressions de manière à assurer un espace sain aux aliments ainsi qu’aux personnes qui s’y trouvent. Il est donc nécessaire de se rapprocher des professionnels du secteur afin d’être informé comme il se doit des possibilités en la matière afin de mener à bien les divers projets dans le secteur.

Y a-t-il des matériaux à ne pas utiliser pour la construction d’une cloison agroalimentaire ?

Comme nous l’avons vu, l’hygiène est particulièrement importante pour le secteur de l’agroalimentaire. Que ce soit les plafonds, les sols ou encore les cloisons chaque centimètre carré doit être nettoyé et nettoyable, ce qui implique : pas de murs poreux ou avec des recoins, ou encore qui s’effritent. On constate aussi que certains matériaux sont à proscrire afin de garder un maximum d’hygiène dans ces espaces dédiés. Par exemple, il est plus que déconseillé d’utiliser des matériaux tels que le bois ou le plâtre, certains joints pour carrelages ne sont aussi pas spécialement appréciés car considérés comme «  nid à microbes ». Vous pouvez d’ores et déjà voir quelques exemples de photos de locaux isothermes afin de vous donner une idée du résultat.

Bien entendu d’autres caractéristiques sont à prendre en compte, voilà pourquoi il est conseillé de prendre contact avec des spécialistes en matière de cloison agroalimentaire avant de se lancer. Vous pouvez par exemple solliciter l’avis des experts de Neutragel.